Comment vaincre sa peur d’investir et de perdre de l’argent ?

Vous avez peur d’investir ? C’est normal. Vous avez économisé ou reçu de l’argent et vous ne voulez pas faire n’importe quoi avec. En parallèle, vous savez que si vous ne faites rien avec, l’argent perdra de la valeur à cause de l’inflation.

Mais, pour investir, il faut prendre des risques. Rassurez-vous, lorsqu’on parle de risque, on ne parle pas de tout mettre sur une couleur à la roulette ! On peut prendre des risques en investissement, mais des risques mesurés. C’est ce qu’on appelle le couple rendement/risque.

Mais l’important, c’est de voir comment on peut travailler sur son état d’esprit pour vaincre ses sentiments et sa peur d’investir.

Essayez de comprendre votre peur d’investir

Les principales craintes des investisseurs

La peur de perdre de l’argent peut être une obsession. Vous l’avez gagné, ou reçu, mais vous voulez le faire fructifier. Mais vous savez qu’en plaçant votre argent sur certains investissements, vous risquez d’en perdre une partie. Et cette possibilité vous hante. La peur de faire un mauvais investissement devient donc un gros frein pour vous.

Bien sûr, la complexité des marchés financiers peut constituer à elle seule un blocage pour les épargnants. Elle constitue une peur de l’inconnue qui vous pousse à l’inaction, ce qui est la pire des choses à faire : attendre sans rien faire. Il va donc falloir que vous sortiez de votre zone de confort.

Les origines de la peur d’investir

Les craintes des investisseurs ne viennent pas de nulle part. Il suffit par exemple, d’avoir eu une expérience financière négative dans son passé pour avoir un gros blocage. C’est ce que j’ai eu pendant des années.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Pourquoi faut-il mieux être un propriétaire en difficulté plutôt qu'un locataire en difficulté ?

La peur d’investir peut également venir d’un manque de connaissance et d’éducation financière. C’est un énorme problème en Europe, je trouve, où l’argent est un sujet tabou. Aux État-Unis, on ouvre à la naissance des enfants des actions en bourse. En Europe, on ouvre un livret d’épargne.

Il y a également les influences extérieures, ceux qui décident à votre place, alors que c’est à vous de décider. On parle de la famille, et des amis, qui vous déconseillent des choses qu’ils n’ont eux-même jamais faites, ou essayé. Les médias également, (sauf ceux spécialisés dans l’investissement), ont également leur part de responsabilité.

Ne laissez pas le bruit de l’opinion des autres étouffer votre voix intérieure.

Steve Jobs – Fondateur d’Apple

Les stratégies pour vaincre sa peur d’investir

Améliorer vos connaissances financières

Lisez la presse spécialisée qui est présente sur de nombreux supports (TV avec BFM Business, presse avec Le Revenu par exemple, ou encore des blogs). Vous pouvez également faire une formation à ce sujet.

Il existe également de nombreux livres qui peuvent être théoriques ou pratiques. Vous pouvez commencer par des livres classiques de finances personnelles comme Père riche père pauvre.

N’hésitez pas à partager et échanger avec des personnes qui ont de l’expérience en la matière et qui ont réussi. Inspirez-vous de leur erreurs et de leurs réussites.

Établir un plan et s’y tenir

Pour établir un plan, il faut tout d’abord se poser cette question : Quelle est votre tolérance au risque ? Si vous n’avez jamais investi de votre vie, il est très difficile de répondre à cette question. À l’inverse, vous pouvez sur-estimer votre tolérance au risque. Rassurez-vous, la tolérance au risque, ça s’apprend. Si aujourd’hui, vous ne pouvez pas vous faire à l’idée de prendre du risque avec vos investissements, sachez que vous pouvez apprendre cette compétence.

Pour réussir dans la vie et en finances personnelles, il faut se fixer des objectifs clairs et atteignables. Ces objectifs doivent être votre boussole. Bien-sûr, ils peuvent évoluer au fil du temps, parce que vous évoluez, mais il faut essayer de garder un cap. Et surtout, ne pas se laisser enivrer par les bulles spéculatives et les modes. Vous devez vous fixer des objectifs à court terme et à long terme.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les différents types d'ordres de bourse

Par rapport à votre profil de risque, ainsi que vos objectifs, vous pouvez sélectionner les supports d’investissements qui vous permettront d’atteindre vos objectifs. Les supports choisit auront un sens pour vous.

Démarrez en douceur pour vaincre votre peur d’investir

Lorsqu’on commence l’investissement, il faut apprendre. La première chose à faire, c’est de se constituer une épargne de précaution. C’est l’expérience qui vous permettra d’aller loin. Il faut donc commencer en douceur pour comprendre le mécanisme de l’investissement. Vous n’allez pas mettre l’intégralité de votre épargne en bourse dès le premier jour, et vous commencerez en immobilier sûrement avec un studio, plutôt qu’en achetant un immeuble de 8 lots.

Il est important de garder de la constance. Investissez chaque mois. Vous comprendrez les avantages de l’investissement progressif, notamment pour les intérêts composés. Bien sûr, il faut que vous diversifiiez vos placements, d’une part pour limiter vos risques (vous êtes débutant après tout), et d’autre part pour voir différents mécanismes de marché.

Adoptez une approche émotionnelle saine face à l’investissement

Gérer vos émotions

Il faut que vous identifiiez vos peurs et vos émotions pour les canaliser. Évitez de regarder, par exemple, les actualités économiques. C’est le meilleur moyen d’avoir peur et de vendre ses actions à la première mauvaise nouvelle. Ce qui enclenchera… une moins-value !

Essayez la méditation, par exemple, ou d’autres techniques de respiration qui vous permettront de vous surmonter la peur d’investir. Si vous n’avez jamais médité, des applications de méditation guidées peuvent vous aider à développer cette compétence.

Vos premiers pas vous permettront de développer votre confiance en soi. Pratiquez, pratiquez, et pratiquez encore. Une petite action vaut mieux que 1000 mots.

Entourez-vous de personnes positives et bienveillantes

Trouvez-vous un mentor ou un conseiller financier de confiance. Attention, cherchez quelqu’un qui a une véritable expérience. Évitez de prendre des conseils auprès de personnes qui n’ont jamais rien fait. S’il n’y a personne autour de vous qui à de l’expérience, vous pouvez essayer de vous inscrire à des conférences sur l’investissement par exemple, où de partager sur les réseaux sociaux. Vous arriverez au fur et à mesure à vous créer un réseaux d’investisseurs où vous pourrez progresser mutuellement. Mais faites toujours attention aux influences négatives et aux conseils non fondés.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les actions et ETF à dividendes mensuels

Vous ferez forcément des erreurs. À titre personnel et comme beaucoup, j’ai voulu gagner de l’argent trop rapidement. J’ai donc investis sur des supports très risqués sans aucune expérience et j’ai perdu de l’argent. Faire des erreurs, ce n’est pas grave à condition que vous appreniez de celles-ci pour vos futurs investissements.

Il va falloir également que vous appreniez avec la peur d’investir de faire face aux fluctuations de marchés qui font partie de la vie de tout investisseur. Il faut se servir de la volatilité des marchés pour saisir les opportunités, mais ne pas succomber à la panique qui atteint les marchés.

La patience sera votre force, il faut donc que vous adoptiez une vision long terme pour lisser le risque. En effet, le risque est lié à l’horizon d’investissement. Plus vous investissez sur le long terme, plus vous diluez le risque. C’est pour cela qu’il est important d’investir le plus tôt possible.

Conclusion

En conclusion, surmonter votre peur d’investir est un processus qui prend du temps. Apprentissage, volonté, self contrôle seront vos armes pour adopter une bonne approche émotionnelle.

Merci d'avoir lu l'articlePour aller plus loin, je vous offre en bonus un tableau LMNP

Voici les 3 avantages du tableau

  1. de faire une simulation de rentabilité facilement
  2. de changer les données du tableau à l'infini suivant les annonces
  3. de mieux appréhender votre investissement
Partage l'article avec tes amis !

Laisser un commentaire