Ouvrir un PEA Jeune

Le PEA jeune, une aubaine pour vos enfants

Partager l'article

Le PEA jeune est un PEA pour les 18-25 ans. Il est surtout utile pour les personnes majeures encore rattachées au foyer fiscal de leurs parents. En effet, il est interdit à vos enfants majeurs d’avoir un PEA classique s’ils sont encore rattachés à votre foyer fiscal, afin d’éviter l’accumulation de PEA ouverts par les parents au nom de leurs enfants. Le PEA jeune résout ce problème !

Quelles sont les conditions pour ouvrir un PEA jeune ?

Il faut avoir entre 18 et 25 ans pour ouvrir ce compte. La limite de versement est de 20 000 euros. Bien sûr, vous pouvez avoir plus de 20 000 euros grâce aux dividendes et au plus values.

L’administration fiscale a précisée que les versements du PEA Jeunes ne viennent pas en déduction du plafond de versement des PEA des parents.

Quelle est la fiscalité ?

La fiscalité du PEA jeune est simple. Lorsque l’argent reste sur votre compte, les plus-values ainsi que les dividendes ne subissent aucune fiscalité. En revanche, voici la fiscalité des retraits :

  • Avant 5 ans à partir de la date d’ouverture, le retrait est soumis à la flat taxe ou au barème progressif de l’impôt sur le revenu.  Un retrait provoque la clôture du plan. Cependant, il y a des exonérations d’impôts pour :
    • la création d’entreprise
    • Le rattachement à un foyer fiscal détenant déjà des PEA classique
    • Le décès du détenteur du compte
  • Après 5 ans, vous êtes exonérés d’impôts sur les plus-values et dividendes. Vous êtes toujours redevables des prélèvements sociaux de 17,2%. Un retrait partiel n’entraîne pas la clôture du PEA.

A 25 ans, que se passe-t-il pour le PEA jeune ?

À 25 ans, où lorsque vous n’êtes plus rattaché au foyer fiscal de vos parents, le compte se transforme en PEA classique.

Ouvrez un PEA jeune !

Si vous avez entre 18 et 25 ans et que vous êtes rattachés au foyer fiscal de vos parents, ou si vous avez un enfant qui remplit ces conditions, ouvrez un PEA jeune. En effet, même si vous ne voulez pas investir en bourse rapidement, cela permettra déjà de prendre date pour bénéficier plus rapidement d’une fiscalité avantageuse.

C’est également une excellente manière d’encourager et d’épauler vos enfants pour un premier investissement en bourse. N’oubliez pas de les avertir que la bourse, c’est un investissement moyen ou long terme, et qu’il faut investir de l’argent que vos enfants n’auront pas besoin dans l’immédiat. Plus on commence tôt en bourse, plus vous gagnerez sur le long terme grâce aux dividendes réinvestis. Soyez pédagogique et expliquez la magie des intérêts composés. Bien sûr, il faut diversifier ses investissements et étaler ses achats sur plusieurs mois afin de ne pas acheter au plus haut.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code