actif passif

La différence entre un actif et un passif

Partager l'article

En finance personnelle, il faut bien réussir à distinguer la différence entre les éléments d’actifs des éléments de passifs. Si vous souhaitez devenir libre financièrement à terme, ces notions sont essentielles. Je pense que c’est la chose la plus importante à connaître.

Qu’est qu’un actif ?

Un actif est un bien ou un droit qui met de l’argent dans votre poche. Il y a de nombreuses catégories d’actifs :

  • Une action vous rapporte (dans la majorité des cas) des dividendes chaque année. Si vous sélectionnez bien vos titres, leur valeur peut s’accroître également au fur et à mesure du temps.
  • Le fonds euros d’une assurance vie, ou les titres obligataires vous rapporte des intérêts. C’est le cas des compte titres, mais attention à leur taux d’intérêt faible comparé à l’inflation.
  • Une entreprise rapporte des dividendes à leurs propriétaires.
  • Un appartement apporte un loyer à son propriétaire

En réalité, un actif ramène de l’argent dans votre poche. Il y a de nombreux actifs qui peuvent vous le faire de manière passive (action, fonds euros, SCPI…).

Attention, votre travail, si vous êtes salariés, n’est pas un actif. Si vous vous arrêtez de travailler, vous n’avez plus de revenu. En revanche, une action continue à distribuer des dividendes, et un appartement locatif continue de vous verser des loyers.

Qu’est ce qu’un élément de passif ?

Un élément de passif est une dépense ou une propriété qui sort de l’argent de votre poche. Cela ne veut pas dire forcément qu’un élément de passif n’a pas de valeur. Cependant, sa valeur ou son entretien vous coûte de l’argent :

  • Un abonnement à la télévision.
  • Une voiture
  • La nourriture
  • Les loisirs

En fait, de nombreuses dépenses sont des éléments de passif.

La relation entre un élément d’actif et de passif

Toute somme égale par ailleurs, à chaque fois que vous dépensez pour acheter un élément de passif, l’argent devient un actif pour la personne à qui vous venez d’acheter quelque chose. En effet, une dépense vous appauvrit et enrichit quelqu’un d’autre. Vous ne verrez plus vos dépenses d’un même œil !

La conséquence des achats d’actifs sur le long terme

L’effet cumulé des nombreuses dépenses dont vous pouvez vous priver est énorme. Par exemple, si vous allez au restaurant 3 fois par semaine et que vous dépensez 20 euros à chaque fois, et que vous vous engagez à supprimer une sortie par semaine au restaurant, les conséquences seront énormes.

En effet, si vous économisez ces 20 euros pour les investir en bourse, et que vous gagnez 5% par an en moyenne, vous accumulerez plus de 35000 euros. Essayez donc le simulateur, c’est impressionnant !

Votre résidence principale n’est pas un actif, c’est un passif

Robert Kiyosaki explique dans son best-seller Père Riche Père Pauvre que votre maison n’est pas un actif. C’est une réalité. Certes, vous capitalisez parce que vous remboursez chaque mois votre maison à la banque. Cependant, il y a deux éléments qui prouvent que votre maison n’est pas un actif :

  • Elle vous coûte en entretien chaque mois (chauffage, eau, électricité, charges de copropriété pour certains…)
  • Votre maison ne vous rapporte pas d’argent

Pour certaines personnes, leur maison peut être un actif. En effet, certains font un gîte sur une partie de leur maison, ou partagent une chambre sur AIRBNB. Il y a de nombreuses façons de rentabiliser votre résidence principale, même si peu de personnes en prennent l’initiative.

Prenez le temps de lister le coût de votre maison principale par rapport à votre salaire, et vous serez qu’il s’agit d’un gros élément de passif :

  • crédit
  • eau
  • électricité
  • taxe d’habitation
  • taxe foncière
  • dépenses d’entretien

Comment payer moins de passifs pour acheter plus d’actifs ?

Si vous ne le fait pas encore, il faut prendre l’habitude d’acheter des actifs !

Vous dépensez tout votre salaire et vous vous dites que c’est impossible ? Si, c’est possible !

  • Listez l’ensemble de vos dépenses sur un mois
  • Triez les par postes
  • Classez vos éléments de passif dans 3 catégories :
    • Celles qui peuvent être diminuées (5 sorties au restaurants au lieu de 10 par mois)
    • Les dépenses qui peuvent être substituées (prendre le métro au lieu du taxi)
    • Celles qui peuvent être supprimées (un abonnement sur une chaîne payante)

Avec ces données, estimez un chiffrage de l’ensemble de ces dépenses. Si vous êtes confiant, lors de votre prochain chèque de paye, épargnez immédiatement cette somme de côté. Achetez quelques actifs, mais gardez de l’argent de côté au cas ou c’est trop compliqué pour vous. Même s’il reste 30 jours dans le mois, vous verrez que c’est possible, et que vous vous adapterez. 

Si vous doutez, soyez progressifs sur votre plan. Il faut mieux réussir à épargner 1, 2, 3 ou 5% de son salaire pour réussir à épargner jusqu’à 15 ou 20% par la suite, plutôt que d’essayer à 20% directement et abandonner.

Prenez l’habitude de vous payer d’abord. Si vous vous payez en fin de mois, il ne restera généralement pas grand-chose. Il faut faire les choses avec rigueur. Lorsque vous recevez votre chèque de paye, mettez immédiatement une somme de côté, et achetez des actifs avec, comme par exemple des actions. Si vous n’avez pas assez d’argent pour diversifier votre portefeuille, pensez à investir dans un ETF. Un ETF est un panier d’action qui réplique la performance d’un indice.

Ne vous arrêtez pas de vivre !

Bien sûr, l’idée n’est pas de supprimer le maximum d’éléments passifs. Il faut vivre et profiter. Seulement, en faisant des efforts sur des dépenses qui ne sont pas indispensables et qui ne vous manqueront pas (ou du moins vous le réaliserez), vous pourrez commencer à acheter des actifs qui travailleront pour vous. Et ça commence dès maintenant !

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code