Taux de rendement interne

Calculer le taux de rendement interne (TRI)

Partager l'article

Le taux de rendement interne est un indicateur très important pour évaluer la pertinence d’un investissement immobilier ou financier.

Il permet de mettre en perspective de nombreux flux financiers : les achats, les ventes, les frais, la fiscalité… pour établir un rendement annuel. Lors du calcul du taux de rendement interne, pensez à bien mettre toutes les dépenses afin de ne rien cacher. Il n’y a rien de pire qu’un indicateur biaisé ! Ne vous mentez pas à vous même !

Le TRI permet ainsi de comparer différents projets et vous aide dans la prise de décision si vous hésitez entre plusieurs opportunités.

La formule pour calculer le TRI

Le TRI se calcule simplement en prenant tous les flux entrant et sortant en les ramenant sur une année, ce qui permet d’avoir un taux annuel.

TRI = (flux entrants / flux sortants) ^ ((1 / nombre d’années) – 1)

Le TRI est plus intéressant que le rendement financier, car il prend en compte les mensualités. La trésorerie étant le plus important pour un investisseur, la formule du TRI est très intéressante.

Comment interpréter le taux de rendement interne ?

Le taux de rendement interne permet de comparer différents projets. Cela dit, les attentes seront différentes selon les acteurs. Pour une banque, par exemple, il est indispensable que le TRI soit supérieur au taux d’intérêt pour pouvoir financer le projet. Pour une entreprise ou un particulier, la différence de TRI entre deux projets pourra leur permettre de prendre une décision. Par exemple, ce n’est pas parce que le taux de rendement interne est plus élevé sur un projet qu’il sera retenu. En effet, le TRI sera mis en perspective par rapport à la prise de risque.

En immobilier, vous pouvez sinon vous contenter de mes autres articles sur le cashflow :

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code