Assurance vie : avance ou retrait
Les retraits de l'assurance vie sont soumis au moins aux prélèvements sociaux

Assurance vie : avance ou retrait partiel, que choisir ?

Partager l'article

Il y a différents moyens de récupérer de l’argent de votre contrat d’assurance vie : le retrait (appelé aussi rachat) ou l’avance. Les deux options ont leurs avantages et leurs inconvénients. Découvrons-les.

Le retrait de l’assurance vie et sa fiscalité

Lorsque vous faites un retrait sur votre assurance vie, vous subissez une fiscalité qui diffère selon la date de versement :

Fiscalité des gains produits sur les versements après le 27 septembre 2017

  • Si le contrat à moins de 8 ans, les intérêts sont fiscalisés soit à la flat tax, soit au barème de l’impôt sur le revenu. En revanche, si vous avez versé plus de 150000 euros, les produits seront systématiquement soumis à la flat tax.
  • Pour un contrat de plus 8 ans, vous êtes imposés au taux de 7,5% + les prélèvements sociaux.

Fiscalité des gains produits sur les versements avant le 27 septembre 2017

  • Si votre contrat est vieux, les intérêts datant d’avant le 26 septembre 1997 sont exonérés d’impôts
  • S’il a moins de 4 ans, les intérêts sont fiscalisés à un prélèvement obligatoire de 35%.
  • Si le contrat à moins de 8 ans, les intérêts sont fiscalisés à un prélèvement obligatoire de 15%.
  • Si le contrat à plus de 8 ans, vous êtes imposés au taux de 7,5%.

Il convient de rajouter à ces taux les prélèvements sociaux. On y échappe jamais !

L’abattement sur vos retraits en assurance vie après 8 ans

Lorsque vous faites un retrait ou rachat sur votre assurance vie après 8 ans, quelque soit la date d’ouverture du contrat ou de versement de votre capital, vous bénéficiez d’un abattement annuel de 4600 euros pour une personne ou 9200 pour un couple.

Comme expliqué sur le schéma ci-dessous, lorsque vous faites un rachat, il y a une part de capital et une part d’intérêts capitalisés ou de plues values sur vos unités de comptes, aussi appelés produits. C’est seulement la part d’intérêt qui est fiscalisée. Vous pouvez donc débloquer une grosse somme, surtout dans cet univers de taux bas, sans être soumis à la fiscalité. Attention cependant, vous serez quand même soumis aux prélèvements sociaux.

Fiscalité de l'assurance vie en cas de rachat
Fiscalité des retraits et rachats en assurance vie

L’avance en assurance vie

Au lieu d’opter pour un rachat pour votre assurance vie, vous pouvez également demander une avance. Une avance est un prêt que vous fait votre assureur en fonction de la taille des avoirs de votre contrat. Vous rembourserez ce prêt à votre assureur dans les 3 ans maximum.

Contrairement au retrait, l’avance ne change pas la valeur faciale de votre contrat d’assurance vie, sachant que suivant les contrats, vous pouvez demander une avance à votre assureur de 60 à 80% de son montant.

Vous aurez également un taux d’intérêt sur le montant de votre avance. Il est librement fixé par votre compagnie d’assurance.

Le principal avantage d’une avance, c’est que contrairement au rachat, l’argent que vous disposez n’est pas fiscalisé. Attention cependant, en cas de non-remboursement de votre avance dans les temps, celle-ci sera considérée comme un retrait, et sera donc fiscalisée.

Que choisir entre une avance et un rachat en assurance vie ?

Pour commencer simplement, nous pouvons constater que cette comparaison n’a lieu que pour les besoins de trésorerie temporaire. En effet, la durée de l’avance se limite à 3 ans maximum. Ce débat n’a pas lieu pour les horizons de moyen ou long terme, où le rachat est la seule option.

Ensuite, tout dépend de l’usage ainsi que votre trésorerie. Si vous ne pensez pas pouvoir rembourser la somme à votre assureur, optez pour le retrait, cela va de soi. En revanche, si l’avance est là pour “dépanner” avant une rentrée d’argent prochaine, la situation est différente :

En effet, en optant pour l’avance, vous ne subirez aucune fiscalité, contrairement aux retraits. Sur les retraits, vous subirez au moins les prélèvements sociaux, même avec l’abattement.

Ensuite, les sommes débloquées par l’avance continueront à produire des intérêts (ou une performance) sur le contrat, étant donné que l’avance n’a aucune incidence sur la valeur de votre contrat.Cependant, pensez à bien comparer le taux d’intérêt de votre avance avec le rendement de votre contrat. Toute somme égale par ailleurs, une avance ne vous coûte donc pas grand-chose.

Conclusion

En conclusion, l’avance ou le retrait dépend des projets de chacun. Pensez également à comparer les frais des différentes formules afin de bien peaufiner vos calculs. Si vous optez pour l’avance, soyez bien méticuleux et organisez-vous pour rembourser les sommes à temps. Il serait dommage de devoir payer a posteriori une fiscalité sur une avance non remboursée.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code