20 erreurs de débutant en bourse

Quand on débute, on fait tous des erreurs de débutant en bourse. Déjà tu te lances en bourse pour générer des gains si tu lis cet article et je te félicite pour ça. Tu feras des erreurs. Moi-même, j’en ai fait en bourse, surtout au début. Je ne te cache pas que je pense qu’il est inévitable de passer par les erreurs en bourse. Ton ego te classe sûrement meilleure que les professionnels, mais l’évolution de ton portefeuille remettra les pendules à l’heure !

L’avantage, c’est que ces erreurs servent de leçon pour la suite. L’AMF (Autorité des Marchés Financiers) publie également beaucoup de conseils pour sensibiliser les particuliers aux marchés financiers.

Sache que tu connaîtras dans ta vie d’investisseurs des krachs boursiers qui viendront plus ou moins rapidement suivant la période où tu débutes en bourse. Je ne dis pas ça pour te faire peur. Mais intègre-le, ça fera moins mal quand ça arrivera.

Voici une liste des erreurs les plus classiques afin tu puisses les éviter. Utilise vraiment ces conseils qui sont là pour t’aider.

1) Utiliser l’expression « jouer en bourse »

Le premier conseil est d’utiliser le bon langage. La bourse, c’est un investissement long terme, pas du casino. Le terme « jouer » fait référence à de la spéculation, contrairement au terme « investir ». Si tu veux devenir un investisseur, il faut que tu parles comme un investisseur. N’oublie pas que tu es là pour faire fructifier de l’argent, pas pour acheter un ticket pour jouer au Loto ou à l’Euromillion. Ça peut paraître abstrait, mais ça fait toute la différence.

2) Suivre ses placements financiers tous les jours

Il faut regarder son portefeuille et son évolution de manière raisonnable, une ou deux fois par mois dépends largement ! Si tu regardes ton portefeuille tous les jours, où plusieurs fois par jour, tu risques d’être impulsif suite à une évolution de cours d’un titre, et de prendre une mauvaise décision. Lorsqu’on investit pour le long terme, il n’y a vraiment aucune utilité de regarder son portefeuille tous les jours.

3) Investir de l’argent dont on a besoin

La bourse à des variations qui peuvent être violentes, surtout à la baisse. Encore une fois, l’investissement est quelque chose qui se fait sur le long terme. N’investissez jamais en bourse de l’argent dont tu pourrais avoir besoin dans les 5 années qui suivent l’investissement. Et je parle là d’un minimum.

4) Ne pas profiter de la fiscalité

Beaucoup de débutants investissent au sein d’un compte titre. C’est dommage, car la fiscalité peut être assez violente. Renseigne-toi sur les avantages du PEA ou du PEA PME avant d’investir, car il s’agit de comptes qui sont entièrement défiscalisés tant que l’argent reste au sein de ces enveloppes. Il en existe d’autres, comme le PER, ou l’Assurance Vie.

5) Vouloir s’enrichir rapidement

La plus grosse erreur de débutant en bourse consiste à l’envie de s’enrichir rapidement. La bourse, encore une fois, c’est du long terme, il faut savoir être patient. Si tu cherches une pépite, ce qui est le rêve de tous les débutants qui souhaitent se voir rentier, et bien sache que la probabilité est très proche de zéro. Acheter une action quelques centimes et la revendre des centaines d’euros, c’est impossible. Déjà, parce que tu auras revendu l’action bien avant qu’elle atteigne cette performance.

Historique de l’action Amazon

Le risque, c’est que tu vas vouloir miser (et donc spéculer) sur des thématiques d’avenir pour trouver le futur Amazon d’un autre secteur d’activité. Mais combien de concurrents d’Amazon ont-ils fait faillite ? Même Amazon a failli tomber.

C’est paradoxal non ? La meilleure manière d’être ruiné en Bourse est de vouloir s’enrichir rapidement.

Il faut que tes attentes soient réalistes. Sachez que si tu fais 10% de performance annuelle sur le long terme en bourse, c’est déjà une performance très honorable ! Ne pense surtout pas que tu vas doubler ton capital chaque année.

Au début, le plus important est d’essayer de ne pas perdre d’argent, ou du moins de ne pas sous performer par rapport à l’indice de référence. D’apprendre humblement. Ton capital fructifiera avec le temps.

6) Moyenner une action à la baisse

On ne rattrape pas un couteau qui tombe

Proverbe boursier

Lorsqu’une action a une tendance baissière, tu peux être tenté de racheter l’action pour faire baisser son coût de revient, ce qui n’est pas bête, finalement. Seulement, une action, ça peut baisser indéfiniment. Prenons l’exemple de CGG, une action Française spécialisée dans le pétrole. L’action a perdu plus de 99% de sa valeur depuis 2008. Ça te laisse du temps pour moyenner à la baisse… et te ruiner !

Historique de l’action CGG

7) Vendre trop vite

A l’inverse du point précédent, lorsqu’on commence à avoir des plus-values, on se demande s’il ne faut pas vendre. Je te le déconseille, n’oublie pas que tu as acheté cette entreprise dans un esprit de moyen/long terme. Si tu l’as bien analysée, il faut la garder.

Mais, si tu as bien analysé une entreprise qui baisse juste après l’achat, il n’y a pas de raison pour qu’elle continue à chuter. Sois patient, ça viendra.

N’achetez que quelque chose que vous seriez parfaitement heureux de conserver si le marché fermait pendant 10 ans 

Warren Buffet

8) Investir dans les entreprises à gros dividendes

Certains débutants se concentrent trop sur les entreprises qui distribuent de gros dividendes. Rappelons juste que les dividendes sont une part des bénéfices que l’entreprise distribue aux actionnaires. Sache que ce n’est as une fin en soit. Certes, les entreprises qui distribuent de gros dividendes sont surement en bonne santé et très rentables, mais ce n’est pas pour autant qu’elles ont un gros potentiel de croissance pour l’avenir. En effet, ce que les entreprises distribuent en dividendes, c’est toujours cela qu’elles n’investissent pas en recherche et développement ou autres investissements. Si elles se reposent trop sur leurs acquis, elles le payeront surement un jour ou l’autre.

Celui qui n’est pas en train de naître est en train de mourir.

Bob Dylan

De plus, le détachement du dividende fait perdre la valeur à une action. En effet, quand le dividende est distribué aux actionnaires, il sort de la trésorerie de l’entreprise et pénalise donc sa valorisation. C’est tout simplement un jeu à somme nulle.

9) Ne pas épargner suffisamment

Plus on épargne tôt dans sa vie, plus la performance de notre placement sera élevée. En effet, j’en parle dans mon article sur les intérêts composés. Si tu peux te le permettre, épargne le plus possible. Dans un monde idéal 20% de ton salaire. Mais n’oublie pas de vivre non plus ! Et si tu ne peux pas te le permettre, cela viendra peut-être plus tard avec une promotion ou un nouveau boulot ! Mais n’oublie pas que ton meilleur allié dans le monde de la bourse, c’est le temps.

10) Arrêter d’investir lorsque les marchés baissent

Beaucoup de jeunes investisseurs arrêtent d’investir quand les marchés baissent. C’est la pire des choses à faire, sachant que cela consiste à acheter des titres moins chers. Vois cela comme des soldes (c’est ce que je me dis à moi-même). Il ne faut absolument pas se décourager et justement profiter de ces périodes-là pour investir davantage.

Je peux te conseiller le dollar cost averaging ou l’investissement progressif, une excellente méthode pour investir sans se poser de question, qui consiste à un investir chaque mois la même somme d’argent. Simple et efficace.

11) Investir dans les penny stock

Il s’agit là d’une de mes erreurs en tant que débutant en bourse. Une penny stock est une action qui vaut quelques centimes, parfois moins. On se retrouve donc propriétaire de milliers, voire de millions d’actions qui ne valent rien. Et ça ne s’améliore pas avec le temps. Ces entreprises sont souvent soumises à des manipulations de cours. Et toi, tu achètes simplement parce que le prix facial n’est pas cher. Mais il faut mieux acheter une belle action avec un prix facial élevé. N’oublie pas que lorsque tu achètes une action, tu deviens propriétaire de l’entreprise. Tu préfères être propriétaire d’une entreprise qui a une petite valorisation, pas rentable et qui semble douteuse, ou bien d’une société qui a fait ses preuves ? Personnellement, j’ai vite changé d’avis quand j’ai compris que mon analyse était mauvaise ! J’ai encore de penny stock qui ne valent plus rien dans mon portefeuille. Pour te prouver que j’ai bel et bien fait ces erreurs, voici une capture d’écran d’une partie de mon portefeuille. J’espère que ça te convaincra de ne pas investir dans ces valeurs.

Mon portefeuille de penny stock

12) Acheter des produits dérivés

Tu as déjà entendu parler des turbos et des warrants ? Ce sont des produits dérivés avec effet de levier. Ton portefeuille peut partir en fumée en 5 minutes avec ce genre de produits financier. Ne touche jamais à ça, c’est vraiment pour les investisseurs les plus avertis. De mon point de vue, ça devrait être interdit pour les particuliers. C’est beaucoup trop dangereux. Il en est de même pour les produits de vente à découvert. Ça peut te ruiner.

13) Ne pas diversifier son portefeuille

Il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier. Quelle que soit ta stratégie de placement, il faut inclure la diversification. La diversification peut être géographique, sectorielle. Tu dois y penser quand tu construis ton portefeuille. L’allocation d’actif est très importante. Il est impossible de savoir quel secteur va surperformer ou sous performer. Pour avec un bilan de tes investissements solide, la meilleure façon de le faire est la diversification.

Les ETF sont une excellente manière de le faire. Il te permet d’avoir une vision et une allocation globale de tes investissements. C’est une super manière de débuter en mettant toutes les chances de son coté.

Si tu ne veux pas investir dans les ETF, il te faudra entre 10 et 20 actions dans ton portefeuille pour le diversifier correctement.

14) Faire de l’analyse technique

L’analyse technique est réservée au professionnels. C’est très compliqué et impossible pour un particulier d’en faire correctement. Concentre-toi plutôt sur les fondamentaux des entreprises et du marché. Ce sera plus simple d’analyser avec des critères comme l’évolution du chiffre d’affaires, de la rentabilité…

15) Attendre le bon moment pour investir en bourse

J’ai écrit un article à ce sujet. Sache que tous les signaux ne seront jamais au vert. L’important, quand on débute, c’est acquérir de l’expérience. Le market timing est quelque chose de compliqué même si certaines crises ont des signaux forts. Mais ils faut avoir l’expérience. Donc, vas-y. commence aujourd’hui si ce n’est pas le bon moment.

16) Investir dans une entreprise que tu ne comprends pas

Tu n’as pas besoin de tout connaître d’une entreprise et de son métier ! Ce n’est pas parce que tu ne comprends pas comment fonctionne le moteur d’une voiture qu’il ne faut pas investir dans le marché de l’automobile. L’important, c’est de connaître l’ensemble. Les biotechnologies, la bulle de 1999… beaucoup d’entreprises ont été survalorisées parce que les investisseurs pensaient que c’était l’avenir, mais ne comprenaient pas vraiment leur métier.

17) Suivre les conseils des experts

Les experts et analystes professionnels sont là pour vendre du conseil, des papiers ou des émissions de télévision. Ils ont besoin de faire du contenu. Il débattent donc chaque jour sur ce qu’il faut acheter ou vendre en fonction de l’actualité. Demande-toi quelle est la base de ces conseils. Est-ce que quelque chose de fondamental a vraiment changé ? La stratégie de l’entreprise change-t-elle vraiment ton analyse ? Ou est-ce juste un évènement médiatique ?

Pose-toi bien ces questions avant d’investir de vendre ou d’acheté une société. Pour l’analyse et prends du recul, il ne faut pas réagir à chaud. C’est normal qu’il y ait ces débats, car un marché est composé de vendeurs et d’acheteurs, et les deux sont convaincus d’avoir raison ! Même si le point de vue de chacun est important, prends ton temps. Fait aussi très attention aux amateurs sur les réseaux sociaux. Je vois des choses hallucinantes assez souvent.

18) Penser battre le marché : l’erreur de débutant en bourse

D’après un article de la start-up Nalo, « seuls 10% des fonds de gestion active surperforment leurs indices de référence. » On parle là de professionnels qui ont fait de très hautes études et qui ont des années et des années d’expériences. Je te le redis en dessous en gras, parce que des gens lisent en diagonale et l’info est importante :

Seuls 10% des gérants de fonds de gestion arrivent à battre l’indice de référence.

Tout ça pour dire quoi. Pense-tu que tu vas réussir à être plus fort que les pro ? Tu peux faire mieux que 90% d’eux en investissant tout simplement dans un ETF, qui répliquent un indice. C’est très simple. Mais si tu te lances dans du stock picking, c’est déjà beaucoup plus compliqué, surtout sur le long terme. Battre l’indice sur une journée, c’est facile, sur une année déjà plus difficile, et sur 10 ans, quasiment impossible.

19) Faire du trading

Je pense que tu l’as déjà un peu compris, mais le trading et le court terme ne sont très compatibles avec la notion d’investissement. En plus de sousperformer, tu payeras de nombreux frais de transaction. Ce sera chronophage, et tu perdras de l’argent. Aucun intérêt.

Si tu le fais, tu vas vendre le moindre gain, et te renflouer sur le port. Bref, tout ce qu’il ne faut pas faire. On n’obtient pas un beau jardin en coupant les fleurs et en gardant les mauvaises herbes. Je ne suis pas jardinier, mais je pense que c’est l’inverse.

Concentre-toi sur le long terme. Le trading, c’est que pour les pros, la crème de la crème. Nicolas Chéron, un des grands traders Français, le déconseille lui-même aux particuliers.

Plus on garde une action ou un fond longtemps, moins il est possible de perdre de l’argent. Le long terme, c’est mettre toutes les chances de ton coté.

Je profite de cette partie aussi pour déconseiller la mise en place d’ordres automatique, que ce soit des ordres de vente à la hausse ou à la baisse. C’est très conseillé par de nombreuses personnes, mais pour moi, c’est une vision court terme. En revanche, pour protéger ton achat, un ordre a cour limité est une bonne idée.

20) Prendre des décisions par les émotions

Une des erreurs de débutant en bourse, c’est d’acheter une entreprise qu’il aime. Sois lucide et pragmatique. Tu es là pour investir pour un projet, pas pour acheter un jean à la mode.

Il faut garder ses émotions, ne pas tomber amoureux d’une entreprise. Les entreprises que tu achètes sont là pour te faire gagner de l’argent.

Conclusion

J’espère que cette liste te servira de base pour investir. Bien sûr, il faut continuer à se former pendant toute sa vie d’investisseur. C’est le plus important. Chacun son rythme bien sûr, mais l’apprentissage n’est jamais terminé. Rien qu’une révision périodique des bases peut t’éviter de faire des erreurs listées ci-dessus.

Et toi, as-tu fait des erreurs quand tu as débuté en bourse ?

Partage l'article avec tes amis !

(5 commentaires)

  1. Article très complet ! Je suis d’accord avce toi il ne faut pas prendre de décision avce les émotions, cest une des clés de réussite !

  2. Merci pour cet article complet, qui permet aux débutants d’avoir des premières bases dans ce monde complexe qu’est l’investissement boursier

  3. Investir demande beaucoup de sang froid et de maîtrise de ses émotions. Un des gros pièges est de vouloir faire beaucoup d’argent rapidement. Cela engendre une prise de risque démesurée avec de grosses pertes à la clés. A mon sens les effets de levier sont aussi à éviter lorsqu’on investit.
    Ces 20 astuces permettront d’éviter quelques erreurs lorsqu’on débute en bourse.

  4. Ah oui tellement vrai… J’avais énormément de mal à ne pas regarder mon portefeuille au début… Et je pense que c’est normal, c’est nouveau et créé de l’excitation mais en effet c’est juste une perte de temps !
    J’ai envie de rajouter aussi « suivre les modes ». Il y a des titres qui sont à tour de bras recommandés et a l’inverse des titres qui sont délaissé sans aucune raison. Lorsque l’on fait du stock picking en général il est bon de rester sourd a ces conseils, ou mieux, (parfois) faire exactement l’inverse.
    Pareil pour les magasines de finance, comme ils sont beaucoup regardés, des qu’il y a une recommandation, pouf le cours augmente.
    Très bel article en tout cas, merci !

Laisser un commentaire